Dernières heures de septembre

06 10 22 - Paris - Le Louvre
06 10 22 - Paris - Le Louvre

Voyage dans le temps, avant le grand saut vers le mois d’octobre.
Il y a six ans, je visitais Le Louvre avec une amie. Vers midi, nous avions émergé du musée pour grignoter sur quelque banc public, dans le petit jardin du Carrousel. Nous contemplions « La Nuit », une des statues d’Aristide Maillol disposées dans ce carré de verdure.
Une jeune fille lui tournait le dos. Elle n’avait d’yeux que pour la pyramide…

2 commentaires sur “Dernières heures de septembre

  1. Deux idées me sont venues en tête :
    – la jeune fille est presque dans la même position que la statue.
    – on pourrait presque croire que la statue est triste justement parce que la jeune fille ne la regarde pas ! et cette idée m’inspire pour écrire quelque chose… Je ne sais pas, juste une impression, un sentiment. Affaire à suivre 😉

    1. Tu as parfaitement capté ce qui me fait aimer cette photo ! De fait, les postures des deux personnages sont quasi identiques. Et « La nuit » semble effectivement désemparée d’être snobée par la pyramide. À Paris, il y a tant d’oeuvres d’art que certaines sont reléguées dans l’anonymat. Elles ne sont guère plus aperçues que les arbres… Ravie que la photo ait retenu ton intérêt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *