Carte postale, 2

Des vagues surpuissantes viennent frapper la plage
Où maintes peaux se dorent près de la mer d’argent
Le vent chargé de sel a hâlé nos visages
Tandis qu’un de nous nage, l’autre va lisant

Au Vieux Boucau (40), un jour de juillet

La Vague / Suzy Lee. - Kaléidoscope
La Vague / Suzy Lee. - Kaléidoscope

Carte postale, 1

Des moineaux pépiant s’ébattent sur la dune
Où les pins échelonnent dans l’air de hauts perchoirs
On rêve de monter du sable vers la lune
Qui sous nos yeux s’y lève à l’aube de nos soirs

Au Vieux Boucau (40), un soir de juillet

Vieux Boucau (40) - 06 07 2011
Vieux Boucau (40) - 06 07 2011

Ombrelle

Calligramme Ombrelle

Ce poème m’a été inspiré par une très belle image réalisée par Frédéric Hocké pour le Théâtre du Champ Exquis (affiche du spectacle « Dehors »).

Frédéric Hocke pour le Théâtre du Champ Exquis (Dehors)
Ill. Frédéric Hocké

Des années qui passent faisons-nous une ombrelle
Pour s’abriter des aléas d’un autre temps
L’avenir n’est pas sûr le passé se rebelle
Ayons par-dessus tête une chape de présent

Se couvrir de sagesse sous les rais des passions
Se préserver des cordes de la nostalgie
En ouvrant très paisiblement un parapluie

Un ciel que l’on recrée pas plus large que soi
Un espace où chanter la couleur des cerises
Une calme voilure qui brisera les brises

Souffler sur les nuées faire des ombres une ombrelle

Redescendre aux choses

La Rage de l'expression / F. Ponge (Gallimard)« Nous ferons des pas merveilleux, l’homme fera des pas merveilleux s’il redescend aux choses (comme il faut redescendre aux mots pour exprimer les choses convenablement) et s’applique à les étudier et à les exprimer en faisant confiance à la fois à son oeil, à sa raison et à son intuition, sans prévention qui l’empêche de suivre les nouveautés qu’elles contiennent – et sachant les considérer dans leur essence comme dans leur détail. Mais il faut en même temps qu’il les refasse dans le logos à partir des matériaux du logos, c’est-à-dire de la parole.
Alors seulement sa connaissance, ses découvertes seront solides, non fugitives, non fugaces.
Exprimées en termes logiques, qui sont les seuls termes humains, elles lui seront alors acquises, il pourra en profiter.
Il aura accru non seulement ses lumières, mais son pouvoir sur le monde.
Il aura progressé vers la joie et le bonheur non seulement pour lui, mais pour tous. »

Francis Ponge (1899-1988)
Extrait des « Notes prises pour un oiseau », in La rage de l’expression (Gallimard, 1976).

Hommage à Arrietty

Arietty - Le petit monde des ChapardeursChaleur velours rouge
La salle (silence)
S’ouvre sur la prairie

* * *

Les pieds les plats les pots
Pastels immobiles
Tableaux de la cuisine

L’immense est sans bruit
Mais au coeur
Tout résonne

Elles courent en pluie autour
Le vent court parmi elles
Les feuilles

Dans l’été, qui ronronne ?
Les insectes
ou le chat en sommeil ?

Il y a ce que l’on voit
Il y a ce que l’on sent
Et les autres possibles

* * *

A la sortie, la nuit
Quelques pas et nos rêves
Jardins et clartés

Série de poèmes brefs inspirés par le film de Hiromasa Yonebayashi, Arrietty – Le petit monde des chapardeurs.
Janvier 2011.

Prise de cours

Le chemin suit le cours
Mais mon esprit divague
Je m’arrête ? Je cours ?
L’évidence me nargue
Quel ennui rectiligne
Cette voie sans surprise
Exaspérée je pigne
Et elle temporise

Confiance confiance nous approchons du but
Le moment viendra nous ne nous perdrons plus
Patience patience suivons le sentier
Le moment vient la boucle sera bouclée

ça monte et ça descend
Mes jambes sont lassées
Et prise de vertiges
Je suis déboussolée
Virages incessants
Et déroutants lacets
Je patoche en râlant
Elle dit sans arrêt

Confiance confiance nous approchons du but
Le moment viendra nous ne nous perdrons plus
Patience patience suivons le sentier
Le moment vient la boucle sera bouclée

Quelle que soit la route
On craint de s’égarer
Tout droit ou dans les doutes
N’importe il faut marcher
Bouche en questions, tous ces
Pas ne sont pas perdus
Sagesse me suivait
Et elle a répondu…

Extrait très légèrement retouché de La meilleure façon de marcher, Automne (2005).