Achille Talon, t.34 : L’incorrigible Achille Talon

L'incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)
Greg (Dargaud)

Titre complet : L’incorrigible Achille Talon ; tome 34.

1ère édition : Dargaud, 1983. 45 pages.
Type : planches de gags (doubles pages).
Personnages : Achille, Papa Talon, Vincent Poursan, Hilarion Lefuneste, le major Lafrime, Maman Talon, le vicomte Aimable-Perfyde des Blatères, le médecin d’Achille, Virgule de Guillemets, Monsieur Zlotz.

Dans cet album, il n’y a pas à proprement parler de gags récurrents. Toutes les planches tendent à brosser le portrait d’un Achille têtu, enclin à résister encore et toujours aux gêneurs de tout poil. À plusieurs reprises, l’auteur s’appuie sur la complicité entre son personnage et ses lecteurs ; par ailleurs, il ne cesse pas de jouer avec les codes de la bande dessinée elle-même.

Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)

Gags reposant sur la connivence avec le lecteur :
– la première planche. Achille est en vacances au bord de la mer. Son père le met en garde : « Chichille ! Pssst ! Hep ! Ho… hum-hum-hum… Je viens de m’apercevoir… Là, en face… Les lecteurs ! » (p.3)
– Dans « Qui a cru au cri ? », c’est Lefuneste qui s’adresse aux observateurs : « Ne vous étonnez pas du rire sarcastique et inquiétant qui m’agite au dessin précédent. Je vais vous expliquer. »

Gags reposant sur une mise en abyme :
– « Talon Expres », gag qualifié par son héros de « page la plus rapide de toute l’histoire de la bande dessinée. » Achille passe de case en case en transperçant les cadres. Ce qui lui vaut les remontrancs écrites de Crésus Lepingre, le caissier du journal Polite, qui semble refuser catégoriquement de payer pour ça.

Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)
Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)

– Dans « La petite Bébête qui conte », Greg évoque directement son confrère Gotlib : « Je ne voudrais en aucune façon concurrencer bêtement la Rubrique-à-brac, qui est d’ailleurs insurpassable… Une somme. Un monument. Et jamais un pâté. Je m’incline. » (p.30)
– Le gag « Petit, peins, plein de pâte et de foie (Rubens) » se déroule à la rédaction du journal Polite. Talon y apprend qu’un de ses collègues, somme toute ventripotent, est au régime. Mais, mystère : l’individu semble grignoter à chacune de leurs rencontres. Comme de juste, Achille s’interroge.

Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)
Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)

– Décidément, l’auteur a dû être taquiné sur le degré percussif de ses travaux. Page 40, dans « Attaque si rapide », on peut lire :

Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)
Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)

– Pour terminer, la contrariété de notre héros atteint parfois des sommets Cela pousse son créateur a intervenir en son nom propre dans la chute (vertigineuse) du tout dernier gag, « Faux tôt printemps ».

Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)
Extrait de l'Incorrigible Achille Talon / Greg (Dargaud)

Dans cette affaire, il me semble que Michel Greg est aussi incorrigible que son Talon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *