Des étoiles plein les yeux

Il y a un mois, j’étais conviée à une réception, dans un château – « tenue de soirée souhaitée », précisait le carton d’invitation.
Il m’aura fallu trois semaines, à raison d’une trentaine de minutes d’écriture par jour (pas beaucoup plus, hélas !) pour décrire tout ce qui se passa au cours de ce dîner-spectacle. Treize pages manuscrites ! Que j’ai aussitôt glissées dans une enveloppe à destination de personnes qui n’avaient pas la chance d’être à mes côtés ce jour-là…

Ill. de base : Isabelle Chatellard / Ed. Didier Jeunesse
Ill. de base : Isabelle Chatellard ou Séphane Girel / Ed. Didier Jeunesse

Bon, l’édifice visible sur le timbre n’est pas le bon (je n’avais que le carnet de timbres « châteaux forts » et non « châteaux Renaissance »), mais c’est pour se mettre dans l’ambiance 😉

Format : 11,5 x 16 cm (standard carte postale).
Source : feuille de papier glacé à effet kraft tirée du livre À pas de velours : 28 berceuses, illustré par Isabelle Chatellard et Stéphane Girel, aux éditions Didier Jeunesse.

Oh mon gâteau oh-oh-oh !

Je vous présente un gâteau spécialement réalisé pour des vacanciers sur le retour : une île dessert.

Ile dessert - 12 08 12
Ile dessert - 12 08 12

Ce biscuit de paradis (une génoise maison, toute légère, et qu’on a ensuite arrosée d’un torrent de coulis de fraises lui aussi fait main) doit beaucoup aux Recettes de Nath (vive internet, vive la mutualisation des idées culinaires !). La seule condition pour le réussir est de parvenir à perpétrer sans ciller un shtroumpficide caractérisé 😉

Ile dessert - 12 08 12 - Photo : S.D.
Ile dessert - 12 08 12 - Photo : S.D.

Pour un 5e anniversaire

Nul doute que les anniversaires constituent encore un petit fonds de commerce pour la Poste 😉

Ill. de base : Iris de Moüy
Ill. de base : Iris de Moüy

Détail amusant : en envoyant l’enveloppe à l’enfant de cinq ans à qui elle était destinée, j’ai vu que le personnage soufflait précisément… cinq bougies. Trop fort !
Iris de Moüy, l’illustratrice, est régulièrement publiée à l’École des Loisirs ; mais pas que. Intégrant complètement le blanc de la page, ses dessins dégagent beaucoup de lumière dans leur simplicité. Et cela n’est pas sans donner un petit air asiatique à ses personnages.

Ill. de base : catalogue de l'École des Loisirs
Ill. de base : Pascal Lemaître pour l'École des Loisirs

Sept livres, par contre, semblent nécessaires pour faire une tour équivalente à la taille du personnage 🙂
L’illustration est signée Pascal Lemaître.

Voyages voyages

Bientôt l’heure de plier bagage. Voici une enveloppe qui donne envie de boucler ses valises.

Photo : Robert Doisneau
Photo : Robert Doisneau

Format : 10,5 x 15 cm (standard carte postale).
Source : calendrier Robert Doisneau 2004. Édité par la Réunion des musées nationaux et JnF Productions.

Après quelques clics de recherche, une citation d’Alphonse Allais (1854-1905), extraite de ses Oeuvres posthumes, s’est imposée comme allant idéalement de pair avec l’image. Calligraphiée façon celtique, la voici :

Citation Alphonse Allais
Citation Alphonse Allais

Et maintenant, en route !

Avec, ou Saint Valentin ?

Spéciale dédicace à celles et ceux qui sont nés le 13 ou le 14 février  : voici une carte d’anniversaire.

Photo : Robert Doisneau. Éditions Jnf.
Photo : Robert Doisneau. Éditions Jnf.

Format : 11,5 x 15 cm (pour carte postale standard).
Adresse : feutre fin (à défaut de plume) sur papier quadrillé façon registre, prélevé dans un vieux cahier de brouillon.

Les calendriers (grand comme petit format) des éditions Jnf sont une mine ! Papier de qualité, impressions irréprochables, variété et originalité dans le choix des images… C’est parfait. Restait à l’assortir d’une phrase un peu festive.

Citation Montherlant
Citation Montherlant

Montherlant (1895-1972) n’était pas exactement l’archétype de l’écrivain fantaisiste ; mais cette citation apparemment tirée de la pièce Malatesta (1944, jouée en 1950) m’a paru bien adaptée à la toquade représentée par Doisneau.
Envoyer des cartes par la Poste à l’heure où les courriels sont rois, ne serait-ce pas une petite flamme de folie ?