Le but des bouteilles

Lorsqu’on écrit une lettre, on se trouve dans une dimension parallèle : seul, mais en intense connexion avec notre destinataire.
On met du temps à écrire, le courrier prend son temps pour voyager, passant de main en mains ; il arrive enfin à bon port, où l’on a tout son temps pour le lire. Rien à voir avec l’immédiateté des modes de communication contemporains.
Comme il arrive qu’un pli se perde, le fait même qu’il parvienne où il se doit est un petit miracle !
Oui, écrire des lettres de nos jours est peu ou prou aussi hasardeux que de jeter des bouteilles à la mer.
Le lanceur vibre d’un espoir qu’il sait quasiment déjà devoir être déçu – celui d’avoir une réponse semblable.
Mais ce n’est pas grave.
Ceux qui lancent des bouteilles à la mer continuent, pour le geste. Car il est très ancien. Car il est beau.

1 commentaire sur “Le but des bouteilles

  1. C’est vrai…
    J’adore écrire. Beaucoup ne comprennent pas pourquoi je le fais…
    Mais écrire c’est prendre du temps pour quelqu’un…
    C’est l’odeur de l’encre, le papier, le pliage, le timbre…

    Merci pour ce très beau site.
    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *