C’est loin, là où on ne sait pas qu’on va ?

Troisième envoi de la série de trente.
La citation n’est pas aussi énigmatique qu’elle peut en avoir l’air. Elle laissait deviner au destinataire que ce jeu de lettres pourrait durer longtemps.

Citation Rivarol

Rivarol (1753-1801), brillant esprit de salon, préférait apparemment qu’on ne sache pas d’où il venait, quant à lui.

Vague verte
Illustration de base : catalogue d'éditeur

Chez quel éditeur ai-je pioché cette image ? Aïe, plus moyen de m’en souvenir. Le flibustier surfeur semble tracé par une main imitant celle de Serge Bloch (son tricorne m’a aidé dans le choix du timbre). Mes excuses à l’artiste, sincèrement. D’autant que je trouve cette vague de peinture forte, expressive, très belle. Elle s’apprête à fondre sur l’adresse – à l’image de la déferlante de courrier s’abattant sur la boîte aux lettres de mon destinataire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *